Négociation

Salaire

Droit

Syndicats

Emploi

Formation 

Actualités 

Éditorial

 

Partager |


Communiqué de l’intersyndicale SUD-santé, CGT, FO de l’hôpital Paul Guiraud Villejuif

Envoyer cette page à un(e) ami(e) 

                                                                                                       Communiqué Sud Santé du 1er Février 2011. 

Portail
Syndicats
Actualités
Éditorial
Formation
Colère
Emploi
Droit
En Lutte 
Histoire
Salaire
Agenda
Warriors
Négociation
Contact
Aide CE
Utile
Services CE
Newsletter
Tchat
35 Heures
Culture
Internet
Pratique
Cartes Postales
Forum
Humour
Loisirs
Liens
Avis
Adresses
Webmasters
Rêves

Proposer

 
              
Les syndicats CGT, FO et SUD-santé du centre hospitalier Paul Guiraud s’inquiètent de la dégradation des conditions d’hospitalisation qui depuis des mois mettent en péril la qualité des soins et donc les conditions de travail des personnels soignants.

Ils constatent que depuis des mois, l’hôpital Paul Guiraud n’est plus en mesure d’assurer correctement les hospitalisations des patients qui lui sont confiés.

Ils dénoncent le discours à géométrie variable de la direction, qui après avoir justifié la fermeture autoritaire récente de plusieurs dizaines de lits et de certaines unités de PGV (11b et policlinique 18) au nom de la pénurie de personnel, fait désormais livrer à l’insu des responsables et des personnels des lits de camp dans tous les services de secteur, cette fois au nom de la nécessité d’ honorer toutes les hospitalisations. 

Pas plus que nous n’acceptons que les chambres d’isolement et les lits de permissionnaires soient systématiquement réquisitionnés, 
nous refusons l’installation sauvage de lits qui ne sont au demeurant pas du tout conformes aux règles élémentaires de sécurité. 

La pénurie de personnel dont la direction actuelle reconnait enfin l’ampleur, interdit que l’on puisse installer ces lits sans se soucier 
d’une dotation correspondante en effectifs soignants.

A l’heure de la négociation entre la direction et les syndicats d’un projet social visant explicitement à rendre l’hôpital plus attractif, 
un tel passage à l’acte est pour le moins totalement contre productif.

Quels agents voudront en effet venir travailler et rester à PGV si on leur propose de telles conditions d’exercice de leurs métiers ?

Nous appelons nos collègues des services de soins, leur encadrement et le corps médical à refuser d’utiliser ces lits au nom de leur éthique et de la sécurité des patients dont ils ont la charge.

Nous exigeons de la direction qu’elle reprenne immédiatement ces lits et qu’elle engage immédiatement le dialogue avec l’ensemble des partenaires sociaux et médicaux à propos de la situation dramatique à laquelle notre établissement est confronté.

Syndicats FO, SUD-santé, CGT du centre hospitalier Paul Guiraud de Villejuif.
Villejuif le 3 février 2010.

                                                                                    Envoyer cette page à un(e) ami(e)