Les symptômes ou les causes ?

Ainsi il y aurait des gens de bien (nous savions déjà qu'il y avait des gens bien pensant) et tout autour les forces du mal coalisées tendant toujours à l'agression et à la violence, tout ceci sans raison, pour le plaisir de mal faire. C'est un peu simple...

Les problèmes ne sont plus des problèmes de société mais de banals problèmes de sécurité. 

Pour rassurer une " France d'en bas " inquiète de tant de délinquance notre super ministre de la sécurité propose d'évacuer les espaces publics de ce qui fait désordre, même si, pour cela, il est nécessaire de pénaliser ceux d´entre nous qui vivent les situations les plus difficiles, que ce soit en raison de leur situation de pauvreté ou de leur exclusion sociale. 

Les mendiants, les prostituées, les sans papiers, les jeunes, les toxicomanes, ceux qui occupent les entrées d´immeubles et les gens du voyage rempliront désormais les prisons. Pour faire bonne mesure l'article 40 de la loi Perben du 9 septembre autorise la comparution immédiate pour les délits passibles de 6 mois fermes (nomadisme, racolage passif, mendicité agressive, rébellion…).
48 heures de garde à vue, un quart d'heure laissé à l'avocat commis d'office pour prendre connaissance du dossier, 15 à 20 minutes d'audience et le prévenu peut se retrouver en prison pour 10, 15, 20 ans…
Et dans quelle catégorie classer les syndicalistes : rebelles, agressifs, empêcheurs d'exploiter en rond ? Les routiers (qui réclament un 13ème mois) menacent d'un nouveau blocage comme en 1996. Les prostituées menacent de livrer les noms de leurs prestigieux clients ministres si les amendements anti-prostitution ne sont pas retirés. 

Que feront les syndicalistes si l'on continue de les mettre en prison ? (voir les cas José Bové et Alain Hébert). Du chantage aussi… Révéler ce qu'il se passe dans les entreprises au niveau de la transparence financière, de la liberté d'expression et des libertés syndicales. Dénoncer les manœuvres de corruption, les ententes illégales, les accords sur les prix, la fausse concurrence, la publicité mensongère tout ce qui fait que certains entrepreneurs véreux (et non des moindres) sont prêts à tout, prennent les salariés et les consommateurs-citoyens pour des imbéciles. Tout ce que les médias traditionnels ne peuvent pas dire clairement pour ne pas contrarier de tels clients et de si gros annonceurs… Transparence, transparence…Attention Sarkosy ! 

A la prochaine provocation ça va faire du bruit : opération mains propres, procureurs à vos dossiers, on déballe tout … Les affaires recommencent… 

Supprimer les emplois jeunes, les 35 h, 15 000 postes de pions, fermer les maisons des jeunes et de la culture, couper les crédits des associations de quartier… 
Mais que veut la droite ? La guerre civile ? 

Free Warriors. Le 8 Novembre 2002. 

Liens à visiter : 
http://www.syndicat-magistrature.org/article/295.html
 

                                                            Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Textes précédents : 
Cadeaux Obscurs

Le Temps des Cerises

Le 1er tour de la manipulation.

L'esprit des lois

Réveil tardif et désagréable

Le principe de l'illusion

Économie et Morale.

Le Boycott Jusqu'où ?

S'unir ou périr

Front uni

Égalité

Apprentissages

Mes Valeurs

Désirs