Envoyer cette page à un(e) ami(e) 


                  
                                                              
Tous intérimaires !

Au départ le rapport Virville ne concerne que les cadres ou les ingénieurs qui peuvent être embauchés pour une mission spécifique (élaboration de logiciels, expertise…) sous la forme d’un contrat à durée déterminée qui ne se réfère pas à une durée préfixée mais à un objectif, à un projet de l’employeur. 

Bien entendu le Medef a sauté sur l’occasion pour déclarer qu’il fallait que ces contrats soient étendus à tous les salariés… 
On imagine facilement le pire… 

Et pourquoi pas aussi une extension à la fonction publique convertie de ce pas aux joies extrêmes du libéralisme… 
Si l’on donne aux employeurs la possibilité de mettre en œuvre une flexibilité maximum en ce qui concerne les contrats de travail, il serait bien étonnant que ceux-ci ne l’utilisent pas. 

On peut d’ailleurs compter sur eux dés aujourd’hui pour cesser tout recrutement en attendant que cette forme d’enrôlement soit effectivement possible. 

Et en attendant place à des milliers de demandeurs d’emploi supplémentaires qui auront été touché indirectement par le projet de réforme et ce de manière tout à fait négative… 

Intéressant aussi pour le Medef ce projet de conseil d’entreprise pour les établissements de moins de 250 salariés, ce conseil exercerait les attributions des délégués du personnel, du comité d’entreprise et des délégués syndicaux et bien entendu nul besoin d’appartenir à un syndicat pour s’y faire élire…. 

On préfère négocier avec des salariés isolés qu’avec des salariés organisés et solidaires… comme c’est étrange…. 
Bien entendu ces nouveaux types de délégués ne sont plus élus pour 2 ans mais pour 4…
 
Question : Dans combien de temps, au vu de la situation sur le marché du travail, allons nous tous devenir des intérimaires forcés ? 

Les marchés ne s’y trompent pas et courant janvier le titre Adia a perdu 35% de sa valeur en une seule séance de bourse ! 

Que penser de ce projet dont les dispositions peuvent être considérées comme illégales, voir contraires au code du travail. 

En effet celui-ci déclare que le CDI est la règle et le CDD l’exception, il existe une liste limitative de cas de recours au CDD et donc ainsi la proposition du rapport Virville est en contradiction avec le droit du travail. 

Ces mesures si elles sont converties en projet de loi vont encore augmenter la précarité de l’emploi qui est déjà bien menacée par le RMA.

Aujourd’hui 10 % des entreprises de plus de 20 salariés ont en permanence plus de 20% de leur effectif en CDD ou en intérim… 

Avec inquiétude nous pouvons nous demander ce qu’il en sera demain… 

Free Warriors, le 19 janvier 2004.


                                                                                  
        Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Textes précédents :
Bonne année 2004 !
Les aventures de Total Kouchner en Birmanie...  

Au plaisir des amis

Écoutez gronder les étudiants...

Gros risques de dumping social... 
Pourquoi aucun Cancun ne doit réussir. 

L'altermondialisme en marche

Place à la droite dure
Explication de texte...
Non c'est non !

F.Chérèque et le non négociable.
 
 

Retraites : Tripatouillage social !

Changement de règles

Le voleur de Bagdad
Destruction active

Les fonctionnaires en 1ère ligne !
Bonne Année !
Les chemins du Moyen Âge.
Les symptômes ou les causes ?
Cadeaux Obscurs

Le Temps des Cerises

Le 1er tour de la manipulation.

L'esprit des lois

Réveil tardif et désagréable

Le principe de l'illusion

Économie et Morale.

Le Boycott Jusqu'où ?

S'unir ou périr

Front uni

Égalité

Apprentissages

Mes Valeurs

Désirs