ÉDITORIAL

                                                                                                                                        Envoyer cette page à un(e) ami(e) 


                  
                                                   
         L’air du temps…  

On nous écrit :

                       Bonjour,                           le 22.01.04 

Je prépare pour un prochain numéro de L'Express un sujet sur " les nouveaux contestataires dans les entreprises", et je suis tombée sur votre site, qui m'impressionne par la richesse de son contenu. 
J'aimerais en savoir un peu plus sur votre association : qui vous êtes, comment le site est alimenté en infos, qui vous finance, quels sont vos liens avec tel ou tel syndicat...
Merci et à bientôt (je boucle mon enquête vendredi, donc demain). 
Hélène C, journaliste.

L'Express
17 rue de l'Arrivée
75733 Paris cedex 15 

Et nous répondons : 

Le délai est bien court avant parution de l'article...
Dommage de ne pas avoir trouvé le site avant....

Nous sommes indépendants, nous n'avons aucun lien avec aucun syndicat, nous fonctionnons grâce aux talents et à la générosité de certains bénévoles comme pour les photos, de syndicalistes ou d'anciens syndicalistes qui veulent bien se donner de la peine pour aider les autres et des dizaines de Webmasters de sites syndicaux qui nous routent et à qui nous routons des articles.

Par chance notre Webmaster adore la peinture et connaît bien Flash donc le site est assez étoffé de ce coté là, nous avons aussi des spécialistes de la Négociation en entreprise qui ne louent leurs talents à personne et qui aident les gens gracieusement, voyez c'est fou ce que l'entraide peut faire.... 

Mais bien sur certains préfèrent rester anonymes car leurs employeurs n'apprécieraient peut-être pas... 

Bien cordialement,

http://www.freewarriors.org

Bien entendu aucun article sur « les nouveaux contestataires dans les entreprises » n’est paru ni dans l’ Express ni ailleurs, il s’agissait de la nième tentative pour nous faire dire pour qui nous roulons et qui nous soutien (parti politique, syndicat, groupe de pression). 

D’ailleurs nous savions déjà que pour la contestation cet hebdomadaire n’est pas vraiment représentatif… 

Lorsque nous déclarons être indépendant et ne soutenir que l’intérêt des salariés rares sont ceux qui nous croient, parce que l’air du temps veut que chacun soit au service d’intérêts financiers quelconques, d’ambitions, de volonté ou de projet politique dont on sait qu’ils sont le miroir de l Ego et de sa soif de puissance. 

L’avidité et le cynisme semblent de nos jours des notions tellement admises et courantes que ceux qui agissent par solidarité et par cette sorte de conviction humaine qui nous anime semblent devenir pour les autres une espèce en voie de disparition, des imbéciles heureux, de doux rêveurs, d’incroyables naïfs…
 
Et bien sur cette imbécillité la nous la revendiquons haut et fort ! 

Nous soutenons les sans papiers et les précaires, nous sommes solidaires des intermittents et des salariés licenciés, en voie de précarisation, des chômeurs en fin de droit et dont on a bafoué les droits. 
Nous demandons une société plus juste et un partage plus équitable des richesses au niveau national et au niveau mondial. 

Notre but n’est pas de vendre 150 grammes de papier et de devenir des chroniqueurs mondains Hélène, notre but c’est d’être des hommes et des femmes concernés par le sort de leurs prochains et qui ne s’en lavent pas les mains ou qui ne font pas semblant de l’être pour faire une carrière personnelle. 

Voilà c’est tout ! Pour nous c’est important, pour vous ce n’est rien, vous ne voulez même pas y croire… mais au final il n’y a que cela d’important qui l’on est vraiment… 

Free Warriors le 23.02.04 

L'express nous demande de  bien vouloir publier le droit de réponse suivant : 

Cher Anonyme, 

Quelle mauvaise foi !

L'article en question est bien paru dans L'Express du 16 février 2004, comme prévu. 
Vous pouvez le consulter gratuitement sur le site du magazine à la page suivante : http://www.lexpress.fr/reussir/dossier/syndicat/dossier.asp?ida=426209

Si l'article publié est assez étoffé il ne nous apprend pas grand chose sur des pratiques en entreprise que nous connaissions déjà et surtout sur les 2 liens proposés on line, 1 conduit sur un site inaccessible car "en reconstruction", l'autre sur un barbouillage coloré qui se voudrait clone d' Indymédia...  

Vous parlez d'exemples.... 

Par contre rien, pas un mot, pas une ligne, sur les centaines de sites syndicaux d'entreprise qui peuplent aujourd'hui la toile... 

Comme s'ils faisaient peur....       

                                                                             
Envoyer cette page à un(e) ami(e)

Textes précédents :
Tous intérimaires !

Bonne année 2004 !
Les aventures de Total Kouchner en Birmanie... 

Au plaisir des amis

Écoutez gronder les étudiants...

Gros risques de dumping social... 
Pourquoi aucun Cancun ne doit réussir. 

L'altermondialisme en marche
Place à la droite dure
Explication de texte...
Non c'est non !

F.Chérèque et le non négociable.
 
 

Retraites : Tripatouillage social !

Changement de règles
Le voleur de Bagdad
Destruction active

Les fonctionnaires en 1ère ligne !

Bonne Année !

Les chemins du Moyen Âge.
Les symptômes ou les causes ?
Cadeaux Obscurs

Le Temps des Cerises

Le 1er tour de la manipulation.

L'esprit des lois

Réveil tardif et désagréable

Le principe de l'illusion
Économie et Morale.

Le Boycott Jusqu'où ?

S'unir ou périr

Front uni

Égalité

Apprentissages

Mes Valeurs

Désirs