Économie et Morale.

Ainsi syndicats, salariés, citoyens responsables, associations, gouvernement, partis politiques refusent aujourd'hui que la loi du profit soit amorale. 
Cupidité devient vanité et illusion. Nous refusons que l'entreprise réalisant des profits mirifiques licencie sans remord. 

Et nous avons raison. 
Pourtant ces attitudes sont-elles nouvelles ? 

D'autres entreprises avant Danone n'ont-elles point eu un comportement amoral ou scandaleux ? 

Total, Michelin, LVMH, Elf, Tapie, Bourgoin et d'autres… n'ont t'ils pas profité de situations spécifiques pour eux aussi tirer un peu trop fort sur la corde ?

Il est bien évident que oui. 

Le changement aujourd'hui vient du fait que les citoyens responsables font clairement leur choix. 

Cette attitude est non seulement digne mais elle est aussi susceptible d'entraîner vers ce mouvement des citoyens qui ne sont pas actuellement acteurs mais qui vont le devenir car ces réactions font références à des valeurs enfouies profondément dans l'inconscient collectif de nos société modernes. 

Ces valeurs se résument assez facilement :

Il s'agit d'un refus radical de toute violence.

Violence est faite aux salariés de Lu de Marks & Spencer dans leurs licenciements immoraux et illégaux. 

Violence est faite au travers de la mondialisation aux agriculteurs, aux pays en voie de développement et aux misérables du monde entier. 

Violence est faite au travers du nucléaire et des pollutions de toute sorte à notre planète mère et aux générations futures à qui nous devons laisser un environnement propre. 

Violence est faite au travers de tous les extrémismes, l'intolérance, la torture et les emprisonnements politiques à la liberté d'opinion et d'expression.

Au fond de nous même nous savons que les situations induites sont extrêmement dangereuses pour les personnes et nous ne pouvons plus le tolérer. 

Refus de la violence et refus des égoïsmes. L'enrichissement personnel, le goût du pouvoir et de l'argent pour eux-mêmes et les sentiments qu'ils procurent passent moins bien…Signe que ces illusions là vont disparaître. 

A ce titre, le 3ème pouvoir, la justice, ne fait aucun cadeaux au législatif et à l'exécutif ce qui nous pousse à penser que la démocratie ne repose plus que sur un seul pouvoir. Aurons nous à déchoir certains élus ayant profités " des systèmes " car dans chaque camp les gens amoraux sont dénoncés et impitoyablement lâchés par les amis d'hier. (Qui parfois ont eux aussi profités des systèmes en place).

Partout la morale gagne du terrain. 
Si nous regardons attentivement le monde nous pourrions être rassurés, pourtant il reste bien du chemin à faire et bien des choses à changer, ces luttes ne sont qu'un commencement, parfois c'est à se demander si nous seront satisfait un jour. 

Mais Voltaire disait : " L'esprit est le contraire de l'argent, moins on en a plus on est satisfait " 
Alors ne le soyons pas trop et sachons que dans un texte apocryphe Thomas écrit : " Celui qui se trouvera soi-même, le monde n'est pas digne de lui. " 

" La racine latine du mot " responsabilité " révèle sa signification : c'est la capacité à répondre, à réagir.
Free Warriors.

Un guerrier responsable n'est pas celui qui porte sur ses épaules le poids du monde ; c'est celui qui a appris à reconnaître les défis de chaque instant.
Un guerrier de la lumière est toujours vigilant.
Il ne demande pas aux autres la permission de brandir son épée. Il ne perd pas non plus de temps à expliquer ses gestes ; il répond de ce qu'il fait.
Il regarde à ses cotés et reconnaît ses amis. Il regarde derrière lui et reconnaît ses adversaires. Il est implacable avec la trahison, mais ne se venge pas ; il se contente d'éloigner les ennemis de sa vie, sans lutter avec eux plus longtemps qu'il n'est nécessaire.
Un guerrier ne tente pas de paraître, il est.
Alors je répète :
Les guerriers de la lumière se reconnaissent au premier regard. Ils sont au monde, ils font partie du monde, et ils ont été envoyés au monde sans besace ni sandales.
Souvent ils sont lâches. Et ils n'agissent pas toujours correctement.
Les guerriers de la lumière souffrent pour des sottises, ils se préoccupent de choses mesquines, se jugent incapables de grandir.
De temps en temps, ils se croient indignes d'une bénédiction ou d'un miracle.
Les guerriers de la lumière se demandent fréquemment ce qu'ils font ici. Souvent ils trouvent que leur vie n'a pas de sens.
C'est pour cela qu'ils sont des guerriers de la lumière. Parce qu'ils se trompent. Parce qu'ils s'interrogent. Parce qu'ils continuent de chercher un sens. Et ils finiront par le trouver… "

Paulo Coelho (Manuel du guerrier de la lumière) Éditions Anne Carrière 1998.
 

   
Textes précédents : 
Le Boycott Jusqu'où ?

S'unir ou périr

Front uni

Égalité

Apprentissages

Mes Valeurs

Désirs