English Website

 En Lutte.

Recommander ce site à un ami


Personnels de l' Éducation nationale en lutte dans la Manche.  

  AGF ! Licenciement d'un militant et représentant CFTC !

Les AGF n'assurent pas du tout en ce qui concerne le respect du Code du Travail, des Conventions Collectives et de leur règlement Intérieur...
 J-M LINDEN, militant CFTC a été licencié et n'est toujours pas réintégré ! Il a reçu son "chèque" sans explication, sans convocation de  l'entreprise. Il a engagé, avec la CSFV, une procédure en référé au tribunal des Prud'hommes.  voir le
Site Web 
Le référé à été reporté au 21/02/2001, en attendant, ne laissons pas notre ami sans soutient. Pour lui écrire : JMLINDEN@carcajou.org
Cette attaque en règle contre le droit et une Organisation syndicale va beaucoup changer notre attitude syndicale dans cette entreprise. La Branche professionnelle risque aussi d'en pâtir... Que veulent les AGF ? Perdre tous les clients sympathisants de notre mouvement et du syndicalisme ? C'est bien parti pour cela...
Pour écrire par lettre  écrire à : CSFV - CFTC  197 rue du Faubourg Saint Martin - 75010 - PARIS - FRANCE -

Le 27 octobre 2000 rachat de None Networks S.A., détentrice de la marque « Freesbee », par le groupe Liberty Surf. 
Le même jour à 15h30 le PDG de Liberty Surf l’annonce lors d’une assemblée générale surprise aux 170 employés. 
Le comité d’entreprise n’a été préalablement ni consulté ni informé de cette session. 
Cette transaction valorise le client Freesbee cinq fois moins que celui de Liberty Surf. 
Les instances représentatives ont obtenu avec le plus grand mal,  la mise en place d’un plan social.  Liberty Surf lui même vient d'être repris par Tiscali, qui assure qu'aucun plan social n'est d'actualité. Les salariés de Freesbee, inquiets, ont ouvert un site de soutien et organisent une pétition en ligne, décidément la nouvelle économie...
Le site

Yves Meyer est un syndicaliste abusivement licencié par Total Fina Elf. Pour ne pas que ces mauvaises habitudes perdurent et que les directions en prennent l'habitude, son syndicat la CGT Moselle, tient à le faire savoir et veut qu'il soit réintégré. 
Alors RDV sur
le site...

 

Nous savons depuis les fumeuses et fameuses déclarations d'imminents responsables que les nuages radioactifs ne passent pas les frontières, en tout cas pas les frontières françaises, venant de Biélorussie de toute façon il faut un visa... de ce coté là donc, on est rassuré ! Mais en Gironde depuis que quelques "incidents connus" à la centrale nucléaire continuent d'alimenter l'actualité de la région de Blaye (33), certains se posent les bonnes questions. On aimerait que cette bonne ville reste connue pour sa citadelle (magnifique) ou son excellent vin ( aux prix abordables ...) sans plus ! 

Voici la liste des incidents connus à ce jour :

06/04/2000 : Une " anomalie " est apparue sur un élément combustible du réacteur n°1
22/05/2000 : Arrêt automatique d’un réacteur intervenu au cours d'un " test d'îlotage ".
28/05/2000 : Montée en puissance de la centrale trop rapide : incident de niveau 1 ! 
24/07/2000 : Radioactivité : évacuation de 46 personnes de la salle de commande !
12/08/2000 : Le réacteur n°1 arrêté en raison d'une fuite d'hydrogène sur l’alternateur.
12/10/2000 : Un défaut d'origine électrique provoque un début d'incendie.
26/10/2000 : Indisponibilité de la mesure de la concentration en bore : incident niveau 1 !
28/10/2000 : défaut du mécanisme de commande d'une grappe de contrôle.
Série en cours…  

Comme chacun sait bien qu'au niveau transparence EDF c'est comme l'eau des grands fleuves : Le jour ou vous verrez le fond ... soyez sur d'une chose... c'est un mirage ! Le pire peut être imaginé...

Le rapport du député UDF Claude Birraux du 2 avril 2000 reconnaît l’impossibilité d’évacuer la population en cas d’accident nucléaire au Blayais. Extrait du rapport : Question : En cas d’aggravation de la situation, s’il avait fallu prendre des mesures d’évacuation de la population, cela aurait-il été possible dans le contexte de la tempête (route coupée, absence de courant…)? Réponse du Rapporteur : "Non, d’où l’utilité des distributions de pastille d’iode".NDLR :Mangez des huîtres !    Pffffffffffffffffff...
Alors les riverains ont fondés TchernoBlaye site Internet de lutte pour la fermeture de la centrale (et la fin des risques de fuites ou d'incidents majeurs). Légitime défense citoyenne ! Normal non ?  

Suggestion : Transfert des centrales sous terre, lieux : sous l'Élysée, Matignon , les Conseils régionaux ou les ministères concernés.         

Les salariés de SIEMENS SAVA Nanterre et Haubourdin veulent maintenir leur emploi. Lorsque l'on sait que SAVA signifie Service à Valeur ajouté si celle ci ne consiste qu'en suppressions de postes à quoi bon... 

Dans le même temps Siemens double son bénéfice : 10 Milliards de F en 1999, 20 Milliards de F en 2000 ...  Alors les salariés ont fait un site Internet, un site Internet de colère de plus !  Lien  

Si vous désirez leur envoyer des mails de soutien voici leur adresse mail : siemenssava@chez.com. 
C'est une affaire que nous suivons de prés car il ne semble pas qu'un plan social digne de ce nom soit aujourd'hui proposé. Alors la Start up... on cale ?   

ALSTOM !

Premiers indices : Janvier 2000 !

Vendredi 14 janvier, la majorité des 623 salariés de l'unité Alstom Transmission et Distribution d'Énergie de Saint-Ouen a observé une journée de grève pour protester contre un plan social découvert... sur l'intranet de leur entreprise. 175 suppressions de postes, dont 88 licenciements secs, y étaient planifiés pour l'été 2000. Selon la direction d'Alstom, le document, placé par inadvertance sur l'intranet du groupe, ne serait en fait qu'une hypothèse de travail." Cette branche est en phase budgétaire, sur un marché particulièrement mou. Des réductions d'effectif ne sont pas exclues", nous affirme-t-on chez Alstom. (AFP 15.01.00)

Les salariés savent ce qu'il convient de penser des inadvertances et des hypothèses de travail.... 

Aujourd'hui 10 000 emplois sont menacés en Europe et 1500 en France ! 

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas ALSTOM :
Communiqué de presse du 30 MARS 2000 : 

C' est un leader mondial sur les marchés des infrastructures pour l'énergie et les transports. Présents dans plus de 60 pays , ALSTOM est organisé en six secteurs : Énergie, Transmission et Distribution, Transport, Power Conversion, Marine et Contracting, secteurs qui sont appuyés par le réseau ALSTOM.

 

10 mars 2000 :

ALSTOM, par l'intermédiaire de sa filiale Chantiers de l'Atlantique, annonce la signature avec Cunard Line d'une lettre d'intention de commande pour la construction d'un paquebot transatlantique, Queen Mary 2.
Le carnet de commande du secteur Marine d'ALSTOM compte 12 paquebots (plus deux options et une lettre d'intention), quatre ferries rapides, deux frégates de surveillance et trois remorqueurs.

                                                         
Rapport Annuel 1998/1999 au 31 mars 1999.

Le document n'est pas très lisibles comme  souvent avec les documents PDF aussi nous l'avons Zoomé en dessous. (le résultat opérationnel est en millions d'Euros).
Et le résultat opérationnel est bien de 707,4 Millions d'Euros en 1999 (484 et 525 en 1997 et 98 ) . Tout va mal comme on le pressentait .... Il faut licencier rapide !!!

  Donnez votre avis !

 

 

 Le Roi du poulet déplumé ce sont... les salariés les dindons...

BSAD (Bourgoin SA Distribution) principale société de l'empire Bourgoin, accusant un passif de 500 millions et une dette de 1,6 milliard, a déposé son bilan le 17 mars dernier, BSAD a été mis en redressement judiciaire. L'ex numéro 2 du poulet derrière le leader Doux a contrôlé jusqu'à 30 % du marché, pourtant, victime d'une course aux volumes plutôt qu'à la rentabilité le groupe doit cesser son activité. 

Étranglé sur les prix par les hypers et le poulet brésilien, victime de la crise du poulet Belge (nourri à la dioxine) (NDR : ça les belges pour le dopage...), ayant perdu l'essentiel des subventions européennes à l'exportation, l'entreprise a connu une conjoncture difficile mais pourtant ses concurrents comme Doux ou LDC eux continuent de se développer. 

Alors que dire aux 5200 salariés du groupe ? Surtout à ceux qui ne retrouveront pas de travail...

Qu'en toute illégalité depuis 1992 le groupe ne publiait pas ses comptes, que le fleuron du groupe, Duc, l'une des seules filiales rentables, a été vendue fin avril en catastrophe pour un montant resté secret... (!) Que celui qui se qualifiait lui même de "Bernard Tapie des champs" avant les ennuis du personnage a les mêmes effets que lui sur l'emploi... Que l'ancien boucher de Chailley (Yonne) a toujours mené grand train, s'affichant avec l'ancienne épouse d'Eddie Barclay dans les soirées tropéziennes, sponsor N°1 et Vice président de l''AJ Auxerre, pilotant lui-même son Falcon 10 et remportant deux fois le Paris Dakar catégorie buggy. Fasciné par les paillettes comme le beau Nanard, Gérard Bourgoin aurait du prendre plus de soin à la bonne gestion de ses affaires qu'aux apparences et à l' illusion égoïste de la folie des grandeurs.

Mais il y a peu de chance que cela calme les salariés directs et indirects du groupe et les conflits sociaux risquent de se multiplier dans l'hexagone au fur et à mesure des fermetures de sites ou d'entreprises avicoles, à la mesure aussi du dégoût que le personnage inspire... Hé au fait Bourgoin à quand l'entrée en politique ? A droite aussi il y a des petits partis à liquider... 

Enfin dans ces milieux là on est solidaire (jusqu'où ?) , Bourgoin se retrouve aujourd'hui président de la ligue de Football, il y a beaucoup d'argent dans le foot aussi (assez pour dédommager les salariés du groupe Bourgoin ?) Placard doré ou nouvelle carrière ? Allez foot pourri va !  Si l' on veut couper ce sport de son public c'est comme cela qu'il faut faire... De toute façon une Start up va bien inventer un sport collectif avec un ballon carré et des buts ronds... et Bourgoin remboursera les préjudices.... quand les poules auront des dents !    

Free Warriors

      POISON !