LA RELATION D' AIDE 

      L'entretien de compréhension centré sur le sujet

English Website

Envoyer cette page à un ami

Les techniques exposées ci-dessous sont déduites des travaux de  CARL ROGERS sur l'entretien d'aide. Elles supposent que l’adulte est capable de reconnaître ses besoins propres et formule des demandes en conséquence. 
En ce sens elles font confiance à la personne pour résoudre ses propres problèmes. 
La méthode est un moyen de parvenir à un résultat acceptable pour tout adulte responsable et peut permettre à une personnalité en construction (enfant ou adolescent) de trouver ses propres réponses à des situations qu’il ne pourrait résoudre sans aide extérieure.  

OBJECTIF :

La relation avec la personne que nous voulons développer est, au début, valorisée pour elle-même. 

Elle exige sympathie, solidarité et coopération.  L'entretien doit être une forme d'intercommunication où se crée un pont entre deux partenaires, qui fait de leurs deux personnalités un "nous", ce qui engendre un sentiment de solidarité affective.

La personne qui propose l’entretien doit offrir un type de relation dépouillé de tout préjugé et de toute anxiété. C'est là-dessus que se construira l'action coopérative pour résoudre le ou les problèmes du sujet.  

L'élément vivant est la relation dynamique entre les personnes.

L'interrelation doit aboutir, pour le sujet, à une assistance qu'il reçoit pour trouver un meilleur épanouissement.

La relation telle qu’elle est instaurée représente la construction d'un nouvel environnement pour le sujet grâce à laquelle  il cherche plus efficacement la solution de ses problèmes, sa solution.

L'entretien est le moyen par lequel le sujet est amené à poser son problème et par lequel on l'amène à y voir plus clair en lui-même.

Ainsi la relation qui se développe est spécifique et diffère des autres genres d'interrelations humaines.

 Il s’agit de :

1) Comprendre le problème dans les termes où il se pose pour telle personne singulière dans ses particularités singulières.

2) Aider le sujet à évoluer personnellement dans le sens d'une meilleure adaptation au contexte social, psychologique ou économique.

LA TECHNIQUE :

La technique de l'entretien en découle. Il doit être peu directif et centré sur le sujet. La centration sur la personne pour comprendre le problème tel que celle-ci l'éprouve suppose logiquement les principes suivants, que l'on peut déjà formuler :

a) Une attitude d'intérêt ouvert, c'est à dire une disponibilité intégrale, sans préjugé ni à priori d'aucune sorte, une manière d'être et de faire qui soit un encouragement continu à l'expression spontanée du sujet.

b) Une attitude de non-directivité ; c'est à dire qu'il n'y a pas quelque chose de présupposé à chercher ou à vérifier, et que le sujet a l'initiative complète dans sa présentation du problème et dans son itinéraire.

c) Une attitude de non-jugement qui permette de tout recevoir, de tout accueillir, sans critique ni culpabilisation outrancière de la personne.

d) Une intention authentique de comprendre l'interlocuteur dans sa propre langue, de penser dans ses termes, de découvrir son univers, c'est à dire de saisir les significations que la situation a pour le sujet.

          e) Un effort continu pour rester objectif et pour contrôler tout au long de l'entretien ce qu'il se passe.

Cet idéal exige aussi autre chose qu'une bonne volonté. Il exige une formation et une méthode.

                                                                           Suite : Savoir écouter et savoir observer.

Envoyer cette page à un ami

                                                                                                                             Donnez votre avis !