Joseph Staline naît à Gori en Géorgie en 1879.Son père, cordonnier, meurt en 1890. Sa mère, le met à l'école puis au séminaire de Tbilissi, d'où il est exclu en 1899. A partir de 1901, le jeune homme, devient agitateur. Ce qui le pousse, selon sa fille, Svetlana, c'est le désir de s'élever, l'envie de se venger d'une société où il est né trop bas, et non l'idéalisme ou la générosité. Bolchevik en 1904, il organise au Caucase dès 1907 des "expropriations" au bénéfice du parti. Sur ces trente-sept premières années, on a peu de données. Pour s'imposer, il ne peut compter ni sur ses connaissances, ni sur ses exploits, ni sur ses relations. Il reste une volonté concentrée, un jugement sans illusions, du calcul, de la patience et de la ruse. En mars 1917, Staline prend avec Kamenev la direction de la Pravda où, à l'étonnement des militants bolcheviks, il prescrit de soutenir le gouvernement provisoire. Dès l'arrivée de Lénine et la proclamation des thèses d'avril, hostiles au gouvernement provisoire, il se range derrière le " grand homme " qu'il va désormais servir.